Backstage

59098 copie.png

by Brice B² BEDOUET & Saturne

Recroquevillée.

Toute froide.

Je viens juste de mourir.

Je viens juste de donner

Tout ce que j’avais.

 

Mise dans cette pièce.

Comme enfermée dans une boîte.

On me laisse ce petit moment.

Une accalmie.

Ce petit instant de néant après la vie.

Où tout est plus calme,

Où tout est plus pur.

 

On veut que je me recueille

Ou bien alors que j’expire.

Mais je ne les entends plus.

Il n’y a que le silence.

 

Au dehors, tout semble si lointain.

Si étouffé.

Je ne comprends pas

Ce qu’il vient de se passer.

Tout s’assombrit.

Les secondes ralentissent.

 

Puis s’arrêtent.

Mes yeux se plissent.

Mon temps n’existe plus.

 

Je ne sais plus si…

 

Si…

 

Non rien…

 

.

 

.

 

.

.

.

.

Puis…

Petit à petit...

Chaque douleur revient.

Chaque brûlure.

Au fur et à mesure,

Le corps sent revenir

Les maux de la torture.

 

Le cœur bat.

Fort dans la tête.

Il tape.

Il tape si fort que…

 

Je reviens.

 

Les voix se rapprochent.

 

Au dehors,

Il y a les gens.

Proches.

Je les entends bien.

A nouveau, j’ouvre les yeux.

La lumière aveugle.

 

Je suis là. Perdue. ressucitée.

 

 

 

Il faut que je me relève.

 

Alors je me déplie.

 

Je comprends

Les mots qui viennent d’à côté.

 

De cette petite pièce

Je sors enfin

Comme libérée de la boîte.

 

Il me fallait juste ce moment

Avant le bruit.

Ce petit instant de néant

Avant la vie.

Où tout est plus grand.

Où tout est plus dur.

 

Toute froide.

Et recroquevillée.

Je viens juste de survivre.

On vient juste de m’offrir

Tout ce qu’on avait.