11 - LNH - Show me more

Ecouter

by Brice B² BEDOUET

No need to run, the time has come,

To be smashed with a fucking shovel,

And then to erase

The Strong, the Weak, the Least, the Best.

 

No need to rush, cause the time has come,

To keep in my heart all that inspires me,

And to put some balm on what breaks me,

Offends me, despises me….

 

But it gets boring like a stupid pop song,

Sentimental and a bit too long. And useless.

No sound. No sense. No scarves. No depth.

 

I just push the game just a bit more,

I push my rage till an end I adore,

And not even

To do the best, face the beast, erase the mess…

Retrouvez toutes les informations sur cette oeuvre et ses différents formats disponibles dans SHOP.

SHOW ME MORE

(Texte support)

(Traduction française)

It’s only when you spit on me,

That you make me see

The place you take on my throne.

So show me more…

 

No need to love, cause there’s no kindness,

No meaning,

But just the power of judging

The Strong, the Weak, the Least, the Best.

 

There’s no sweetness, no benevolence,

But some kind of a freak who keeps the control

On what breaks me, offends me, despises me….


 

And you became boring like a stupid pop song,

And I wish one day you’ll lose your tongue…

No sound. No sense. No scarves. No depth.

 

You push the game just a bit more,

You push my rage till an end I adore,

And not even to do the best,

Face the beast, erase the mess…

 

Show me more, about the robbery,

About the treason.

Teach me anything…

Show me more, teach me anything,

Waiting for the day

I’ll watch you digging!

 

I adore you, when you show me more…

C'est seulement quand tu me craches dessus,

Que tu me fais voir

La place que tu prends sur mon trône.

Alors, montre-moi en plus...

 

Inutile d’aimer, car il n’y a aucune gentillesse,

Ni sens,

Mais juste le pouvoir de juger

Le Fort, le Faible, le Moins, le Meilleur.

 

Pas de douceur, ni de bienveillance,

Juste une sorte de monstre qui garde le contrôle

Sur ce qui me brise, m’offense et me méprise.

Et tu es devenu chiant comme une chanson pop stupide,

Et j’espère qu’un jour tu en perdras ta langue.

Pas de son. Pas de sens.

Pas de cicatrices. Pas de profondeur.

 

Tu pousses juste le jeu un peu plus.

Tu pousses ma rage vers une fin que j’adore,

Mais même pas

Pour faire au mieux, affronter la bête, effacer le merdier.

 

Montre-moi plus, du vol,

De la trahison…

Apprend-moi tout…

 

Montre-moi plus, apprend-moi tout,

En attendant le jour

Où je te regarderai creuser…

 

Je t’adore quand que tu m’en montres plus…

 

Inutile de courir, le temps est venu

D’être écrasé dvec une putain de pelle,

Et puis d’effacer

Le Fort, le Faible, le Moins, le Meilleur.

 

Inutile de se presser, car le temps est venu,

De garder dans le cœur ce que tout ça m’inspire,

Et de mettre du baume sur ce qui me brise,

M’offense, me méprise.

 

Et ça devient chiant comme une chanson pop stupide,

Sentimentale et un peu trop longue. Et inutile.

Pas de son. Pas de sens.

Pas de cicatrices. Pas de profondeur.

 

Je pousse juste le jeu un peu plus.

Je pousse ma rage vers une fin que j’adore.

Mais même pas

Pour faire au mieux, tester la bête, effacer le merdier.

 

 

 

La nebuleuse d'Hima, faustine berardo collectif

COLLECTIF MUSICAL ET VISUEL

L'espace Deezer de la nébuleuse d'hima
  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique
  • Icône de l'application SoundCloud
  • Twitter App Icône