10 - LNH - On The Merry-go-round

Ecouter

by Brice B² BEDOUET, Saturne et Justine DUBOIS

The things that you do,

Mean something just for you.

They push you forward.

Those things inside of you,

Release but imprison you.

And that makes bleed the heart.

 

All the suns, all the moons,

Made you feel more understood.

And it will never come back.

Your aches cry on my youth,

While you play,

Reborn and new, on your merry-go-round.

 

Cause you’re the one, who smiles,

Who says “everything’s fine”,

Swimming over the time.

 

I’d have put my silver armor on,

If only I had known the depth of your joy.

I felt how deep was your love,

But nothing of all that I gave you,

Will not have been some gold.


 

Retrouvez toutes les informations sur cette oeuvre et ses différents formats disponibles dans SHOP.

ON THE MERRY-GO-ROUND

(Texte support)

I’d have given more than all,

Just to learn how to save souls.

So that it calms down.

So that you calm down…

I squeezed you strongly like a doll,

But the rope

Has already made the job,

Silent, cold and wild…

 

Cause you’re the one, who flies,

Jumping from cloud to cloud,

Swimming over the time.

 

The time will come when your outlines,

Will stop dancing at night.

But you’re not ready for that.

I know that, that will arrive,

I will understand you’ve not just left the town.

But I’m not ready for that.

 

 

And you’re the one who shines,

But who’ll never come down

From her fucking merry-go-round.

 

But cry, sister.

I know your sorrow now.

As you felt at night less than a ghost,

Exhausted

By nightmares and fights.

 

And fall, sister.

The world is black and sour enough.

And he’ll never fill the black holes,

Into which you wake up

At every fall.

 

Make everything eternal!

Strew, with merry-go-rounds, the road!

It could be so beautiful!

 

I’d hear you scream “Just let me die”,

And I’d arrive just on time.

For once.

(Traduction française)

Mais tu es celle qui brille,

Celle qui ne descendra jamais

De son putain de manège.

 

Mais pleure, ma soeur.

Je sais ton chagrin à présent.

Ce que c’est de se sentir

Moins qu’un fantôme,

Epuisée

Par les cauchemars et les combats.

 

Chute, ma soeur.

Le monde est noir et assez aigre,

Et il ne bouchera jamais les trous noirs,

Dans lesquels tu te réveilles

Après chaque chute.

 

Rend tout éternel !

Et parsème la route de manèges !

Ca pourrait être si beau !

Tu me crierais : « Laisse-moi mourir! »
Et j’arriverais peut-être à l’heure.
Pour une fois.

J’aurais donné plus que tout,
Pour apprendre à sauver les âmes,
Pour que ça se calme…
Pour que tu te calmes…
Je t’ai serrée fort, comme une poupée,
Mais la corde
Avait déjà fait le travail,
Silencieuse, froide et sauvage…

 

Mais tu es celle qui vole,
Sautant de nuage en nuage,

Nageant au-delà du temps.

 

Viendra le jour où tes contours,

Arrêteront de danser la nuit,

Mais tu n’es pas prête pour ça.

Je sais que viendra le jour,

Où je réaliserai que tu n’as pas juste quitté la ville.

Mais je ne suis pas prête pour ça.

Les choses que tu fais,

N’ont de sens que pour toi.

Elles te poussent vers l’avant.

Ces choses en toi,

Elles libèrent mais t’emprisonnent.

Et ça fait saigner le coeur.

 

Tous les soleils, toutes les lunes,

Te faisaient sentir plus comprise,

Et ça ne reviendra plus jamais.

Tes maux pleurent sur ma jeunesse,

Pendant que tu joues,

Renaissante et neuve,Sur ton manège…

 

Car tu es celle qui sourit,

Qui dit « tout ira bien »,

Nageant au-delà du temps.

 

J’aurai mis mon armure d’argent,

Si j’avais suLe fond de ta joie…

Je sentais la force de ton amour,

Mais rien de ce que j’aurais donné,

N’aurait été de l’or… 

La nebuleuse d'Hima, faustine berardo collectif

COLLECTIF MUSICAL ET VISUEL

L'espace Deezer de la nébuleuse d'hima
  • Icône de l'application Facebook
  • YouTube classique
  • Icône de l'application SoundCloud
  • Twitter App Icône